SONGKHLA, une semaine à la Thai

Lors de mon séjour à Cherating (Malaisie), j’ai rencontré une Thaïlandaise qui habite juste à côté de la guesthouse où je séjournais. Après avoir bien sympathisé, Jikky (c’est son nom) m’informe qu’elle doit rentrer en Thaïlande voir sa famille pour quelques jours. Je lui demande donc si je peux l’accompagner, et elle m’a tout de suite oui. C’est donc après quelques jours passées avec elle à Cherating que je pars en bus de nuit pour découvrir le Sud de la Thaïlande, loin des îles et plages traditionnelles des Backpackers. 

IMG_4942

MON ARRIVEE à HAT YAI

Jikky m’avait prévenue que l’on passerai d’abord quelques temps chez son frère qui habite la grande ville Hat Yai, « capitale » de la province de Songkhla et l’une des plus importantes villes de Thaïlande derrière Bangkok et Chiang Mai.

Je dois avouer que j’avais un peu peur de cette ville, décrite dans le Lonely Planet comme une ville reconnue pour sa prostitution, et pour ses attaques « terroristes ». Jikky m’avait dit : pourquoi est-ce que tu lis tout ça ? Tu seras avec moi, fais moi confiance. Et je suis contente de l’avoir fait.

En effet, Hat Yai n’a rien d’effrayant, au contraire, elle a même un certain charme. Pour une grande ville Thaïlandaise, je la trouve assez calme et agréable. Je n’ai pas vraiment visité cette ville, mais l’atmosphere m’y est apparu sereine, loin des clichés lu sur LP.

Enfait, pour moi cette ville aura été ma première approche au sein d’une famille Thaïlandaise. Jikky et moi sommes allées visiter son frère, sa belle soeur et leurs deux enfants.

Ils habitent dans un quartier résidentielle, une maison à étage, comme beaucoup de maison de ville en Thaïlande. J’ai été surprise de voir que le standards sont extrêmement différents de ceux qu’on trouve en France. C’est une famille que je qualifierai de classe moyenne, les deux parents travaillent (même si pour le moment la mère est en congé maternité car elle vient d’avoir une petite fille), et je m’attendais à des standards similaires à la France. J’ai été surprise qu’il n’y ai pas de vrai cuisine : ils cuisinent sur une bonbonne de gaz sur laquelle ils ont placé un poêle, il n’y a pas d’évier non plus dans la cuisine, ni même de table à manger et encore moins de chasse d’eau pour les toilettes. Je suis vraiment surprise, mais leur accueil est génial, et ils me font vraiment sentir comme si j’étais de la famille.

Après avoir passé l’après midi avec les enfants, et bu un Matcha Latte dans un café confortable, on est allé manger sur un marché de nuit. J’y ai découvert un plat délicieux, le « Raknow » : une sorte de soupe épaisse, avec des nouilles larges et quelques feuilles. IMG_4952

SONGKHLA, SA PLAGE ET SA COMMUNAUTE D’EXPAT’ 

Le lendemain on s’en va chez sa tante, dans la ville de Songkhla, 30KM parcouru en scooter avec nos sacs à dos.

C’est une ville en bord de mer, très paisibles et agréables, assez charmantes, surtout la vieille ville.

IMG_5006

Je découvre la maison de sa tante : même standard que chez son frère hormis que cette fois ci il n’y pas de douche non plus. Ca sera donc douche au seau. Mais je suis tellement bien accueillie encore une fois. Sa tante me parle même de sa famille qu’elle a en France. C’est un moment convivial et de partage que j’apprécie énormément. Il y a également son neveu et deux adorables chiens, dont un sans poil, que j’adore.

IMG_5117

Pendant mon séjour, on aura passé quelques temps à la plage de Songkhla, notamment pour la nettoyer #Trashhero.

Jikky me fera aussi découvrir la belle île de Ko Yo qui se trouve au milieu du lac de Songkhla. Très calme et cool, l’atmosphere y est super agréable et bucolique. On trouve des maisons en bois, des bananiers, des filets de pêches. J’apprécie particulièrement ce moment avec elle, et le couché de soleil sur ces filets.

Jikky m’aura également fait découvrir les nombreux marchés de la ville, et notamment ceux de nuit qui offrent des stands de steets food délicieux… ou tout à fait effrayants. En effet, Jikky adore les crickets et s’est littéralement ruée sur le stand qui en offrait.

Mais pour moi Songkhla aura aussi et surtout été ma rencontre avec la communauté d’expats Thaïlandais. Je suis arrivée ici avec plein de clichés sur ces hommes plus âgés qui épousent des thaïs plus jeunes et dans le besoin. C’est peut être le cas, mais au delà de ça, et peut être avec le temps, j’ai trouvé des hommes généreux et engagés dans leur relation et leur volonté de participer à la vie Thaïlandaise. J’ai trouvé des relations complices. Tous ont appris à parler un peu le thaï, et font partie intégrante du paysage de cette ville. Le Café Blue Smile tenu par un Canadien et une Thaï reste de loin mon coup de coeur de cette ville. Le Week End, un groupe de Jazz joue en live et confirme le côté « artsy » de ce café.

f8e70a1f0e3343ea82312c2ae45c0125

Pour mon dernier jour passé à Songhkla, Jikky nous emmène, sa tante, son copain Edwin et moi dans son village natal. Je suis touchée par la beauté du lieu, la gentillesse des habitants. C’est un petit village, au milieu des champs de riz et d’arbre à caoutchouc. Etonnement, sa maison d’enfance est une maison plus moderne que celle de son frère et sa tante en ville. Il y’a à l’entrée du village une arène où un combat de coq à lieu. Je refuse d’aller voir et tout le monde est assez content. Encore une fois, je suis accueillie de la meilleure des façons qui soit. J’assiste même à un match de box thaï à la télé : les hommes du village étant tous réunis sous le même toit pour lancer des paris. Un moment unique que je suis extrêmement reconnaissante de vivre.

Merci Jikky pour ces instants merveilleux passés en ta compagnie. J’espère pouvoir te rendre la pareille un jour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s